Vive-Les-Seniors pour une santé durable !

SYMPTÔMES – Symptômes inquiétants

SYMPTÔMES – Symptômes inquiétants

La nouvelle initiative de Vive-Les-Seniors pour les seniors qui ne sont pas familiarisés avec le numérique : les « CAFÉ SANTÉ SENIORS »

50% des seniors de plus de 75 ans n’utilisent pas les outils numériques ; ils sont même rétifs à cette relation distancielle à laquelle ils ne sont ni habitués, ni formés.

Ce chiffre va aller en diminuant progressivement, mais, en attendant l’ère du « numérique pour tous », VIVE-LES-SENIORS a créé le concept des « CAFÉ SANTÉ SENIORS », pour que soit accessible à tous le parcours santé senior recommandé par l’association VIVE-LES-SENIORS.FR sur son site et ses réseaux sociaux.

Le premier « CAFÉ SANTÉ SENIORS » a été inauguré le vendredi 22 septembre 2023, au café La Terrasse, 73 rue Marcadet, 75018, à Paris, en la présence des représentants de la mairie du 18ème- Mme Ayodele Ikuesan, conseillère en charge de la santé et Mr Ariel Lellouche, conseiller en charge des seniors, d’un adjoint de Mme Delphine Bürkli, maire du 9ème, de Mme Alice Ammi, adjointe à la mairie de Paris, en la présence et avec le soutien de Mr Aymeric Caron, député de la 18ème circonscription.

Une quinzaine de seniors, hommes et femmes ont participé à la réunion animée par le Dr Amine Mokhtar Benounnane, médecin urgentiste auquel les seniors présents ont pu poser leurs questions.

2 bénévoles ont aidé ceux qui le souhaitaient à se familiariser avec le site vive-les-seniors.fr. Une consommation était offerte.

« Changer de regard sur les seniors, c’est le premier pas pour réussir la transition démographique, pour faire de la longévité et du vieillissement un levier de transformation de la société. «  Serge Guérin

« Il est intéressant de remarquer que le vieillissement n’est pas qu’un phénomène physique. Il implique en effet un remaniement global de l’ensemble du système familial où chacun redéfinit sa place. «  Patrick Frémont

4 millions des plus de

60 ans sont des aidants

d’un proche

et soutiennent un parent ou un ami en grande perte

d’autonomie.

 

Suite du déroulé du « Café Santé Seniors » : intervention du Dr Amine Mokhtar Benounnane 

Le sujet traité était : « Quel symptômes doivent alerter les seniors et les inciter à consulter leur médecin, en dehors des rendez-vous annuels recommandés ».

Prochaines réunions,« CAFÉ SANTÉ SENIORS »- mensuelles-, de La Terrasse : 17 novembre -sur le thème de l’activité physique senior- 14 décembre 2023, -sur le thème de la diététique senior-.

Les « CAFÉ SANTÉ SENIORS » offrent aux seniors dans un espace et un moment de convivialité deux atouts essentiels pour leur santé physique et psychique : 

– l’apprentissage de la prévention et des meilleures

règles pour pallier les dysfonctionnements et

douleurs spécifiques au vieillissement

– un renouvellement du lien social. 

DÉVELOPPEMENT DU  CONCEPT : nous lançons un appel à tous ceux ou celles qui veulent organiser bénévolement un « CAFÉ SANTÉ SENIORS » selon le schéma décrit, en France, dans leur ville ou village !

Si vous voulez nous aider à contribuer à cette opération, écrivez-nous à contact @vive-les-seniors.fr :

« Il y a tant de choses à faire pour que la population senior, de plus en plus nombreuse et âgée trouve autre chose à se mettre sous la dent que la dépendance. » Isabelle Chicot

 

RAPPEL DU CONCEPT du « CAFÉ SANTÉ SENIORS » : réunion mensuelle d’une quinzaine de seniors, hommes et femmes, autour d’un médecin, -ou psychiatre-, ou spécialiste des médecines complémentaires, des activités physiques, de la diététique …..,  auquel les seniors pourront poser leurs questions sur le sujet traité. Les seniors sont accueillis par 1 hôte(sse) qui aide ceux qui le souhaitent à se diriger sur les articles et les videos de vive-les-seniors.fr. Une consommation est offerte.

 

Quid du café à la française, un lieu animé, un lieu de rencontre, de détente, de convivialité.

L’apparition du café en France est liée à celle de la boisson éponyme, obtenue à partir des grains de café rapportés de Constantinople à Marseille par un négociant en 1644, dit-on. Le café va, au même titre que le thé et le chocolat, métamorphoser de manière spectaculaire le visage de la consommation en Europe. Il fera son entrée à la Cour de Louis XIV dont le médecin le conserve à des fins thérapeutiques, comme excitant, par exemple. Mais c’est un arménien qui consacre le lieu en baptisant « café », un établissement qui fait pourtant un flop. Cependant l’idée du café est adoptée peu après, en 1686 par l’un de ses anciens serveurs qui ouvre l’enseigne, Le Procope, dans un décor élégant et luxueux, pour y servir cet or noir qui fera le bonheur des intellectuels de l’époque tels que La Fontaine, Voltaire et bien d’autres. La bourgeoisie va ensuite s’y retrouver pour discuter politique, échanger des nouvelles, jouer aux échecs… A la fin du XVIIIe siècle, les classes populaires viennent à leur tour y boire entre amis : on estime alors à 3.000 le nombre de cafés à Paris. Certains  « Café » se politisent : au Palais-Royal, chacun a sa couleur politique. Le concept de café s’étend aux grandes villes et finit par gagner les campagnes et zones rurales. Le XIXe siècle donne le beau rôle aux Auvergnats dans le développement de ce commerce. Ces « bougnats » abandonnent le portage de l’eau qu’Haussmann fit monter à l’étage dans ses nouveaux immeubles, et se mettent à vendre, outre le bois et le charbon, de la limonade, du café bien sûr, et….des vins et alcools. Certains feront nos plus belles réussites parisiennes : Marcelin Cazes avec la Brasserie Lipp, Paul Boubal avec le Café de Flore. À la même époque naissent aussi les bistrots, des débits de boisson, uniquement, et des lieux plus populaires appelés « assommoirs », -d’où le roman d’Émile Zola. On y boit pour « assommer » ses soucis. Ces pionniers chantés plus tard par Brassens sont aussi les premiers à accepter les femmes dans leurs établissements.

Montmartrois, le mot « bistro » ou « bistrot », a-t-il vraiment été inventé au printemps 1814 chez la Mère Catherine, place du Tertre, par les Cosaques du tsar Alexandre Ier comme vous le prétendez ? Ces derniers occupaient alors Paris un an avant l’ultime défaite de Napoléon Ier à Waterloo, pour tenter de rétablir la royauté. Pour être servi rapidement, ils répétaient en tapant sur le zinc : « bystro ! bystro ! » qui signifie « vite ! vite ! » en russe ! Une origine contestée !

 

En tous cas, « ces « espaces refuges « omniprésents dans notre société, ces lieux intermédiaires entre vie privée et espace public sont devenus des lieux de rencontre indispensables, endossant au fil du temps des rôles sociaux multiples, comme le souligne dans son article « Le débit de boissons, cet inconnu… »Philippe Gajewski, auteur de l’une des rares thèses sur le sujet.

Confidences de Mme …
Des amies ont voulu m’offrir une machine à café mais je préfère  aller prendre un expresso tous les matins dans un bistrot voisin et échanger quelques points de vue avec les habitué.e.s.”   

 

 

 

 

Login